Penmarc’h, source de Bien-Être

Ecrit par le 22 juillet 2017

Parce que j’ai la conviction profonde que la richesse intérieure et extérieure se partagent, je propose pour votre ressourcement de venir profiter d’une source de Bien-Être, Penmarc’h.

Pour une immersion dans le contact direct, parmi les gens de terre, gens de mer.

La pointe de Penmarc’h est située entre la Pointe du Raz et Concarneau, non loin de Quimper. Une situation idéale, dans un cadre authentique et préservé pour profiter de la vitalité de l’Océan Atlantique, en respirant un air parmi les plus purs d’Europe !

Rien de tel pour se ressourcer et découvrir de nouveaux horizons, élémentaire (élément terre)

Penmarc’h, en breton, signifie « tête de cheval » et le mot « bigouden » vient du breton begou « pointe » den « homme ». Bref, à Penmarch’ vivent des « Hommes de pointe ».

Homme de pointe qui peut voir loin devant lui, rêver, voyager, se projeter ou rester sur cette pointe, contempler l’horizon, et s’imprégner de l’énergie de sa terre ancestrale pour développer concrètement ses rêves, ses idées, ses points de vue, ses inspirations, bref ses projets, avec ambition et détermination.

©I.Prigent

Vue du Phare d’Eckmühl : Chapelle Notre Dame de la Joie, Plage de la Joie, Port de Saint-Guénolé (au fond)

Les écrits auxquels nous avons accès nous racontent l’histoire de ces agriculteurs et commerçants de Tréoulté, ces marins de la marine marchande de Kérity et ces marins-pêcheurs de Saint-Pierre ou de Saint-Guénolé, sans oublier leurs femmes qui les accompagnaient et les complétaient en besognes, à terre, lorsqu’ils étaient absents pour « gagner leur croûte ». Les diverses réalisations concrètes de ces hommes et femmes persévérants et prospères, sur ce bout de terre, sont édifiants : 3 générations de phares, un sémaphore, des musées, 8 églises et chapelles, des croix et des calvaires, des manoirs, des mégalithes des ports, dont celui de Saint-Guénolé, toujours dans le top 10 dans le classement des ports de France.

Aujourd’hui,
les héritiers de ce patrimoine bâti et habitants de Penmarc’h,
les bénévoles des nombreuses associations pour la préservation du patrimoine,
les commerçants, les artistes
et tous les intervenants salariés de la mairie ou élus,
contribuent à l’accueil du public et à la bienveillance de son bien-être à travers les animations et actions événementielles qu’ils coordonnent.
Chacun, à la hauteur de ses compétences, continue ainsi à transmettre le patrimoine culturel et historique de Penmarc’h, témoin des valeurs de richesse et d’abondance encore présentes dans le cœur des gens ….

La conscience de l’Abondance, notre propre pouvoir de création et de réussite, dans un but de partage et de contribution pour le collectif, est une valeur essentielle, « élément-terre », au développement de notre Bien-Être.

Puis il y a l’élément eau

La péninsule de Penmarc’h est entourée d’eau… en proportion, je dirai aux 3/4… Ne sommes-nous pas nous-mêmes constitués de 60% d’eau ? Quant à notre planète bleue, plus de 72 % de sa surface est recouverte d’eau. Fondamentalement, ici, nous vivons au rythme des marées, sous l’influence des saisons, de la Lune et du Soleil…

©I.Prigent

Plage de Pors Carn

Penmarc’h est entourée par la mer nourricière, l’océan houleux de l’Atlantique avec ses vagues vivifiantes et revigorantes. Inutile de nous rappeler les bienfaits d’une baignade dans l’eau de mer et les bienfaits de ses oligoéléments sur notre santé. Rien de plus agréable que de se laisser flotter et de vider son esprit en se concentrant sur le bruit des vagues, pendant que les sels minéraux agissent sur l’organisme. Après une dizaine de minutes, toutes les tensions ont disparu.
L’eau nettoie, apaise, nourrit… par son cocktail anti-stress particulièrement efficace.

Symbole du féminin, du maternel, de l’écoute, du sensible, du tendre, de l’intériorité, de la connexion à soi-même et aux autres, symbole de paix… l’océan qui entoure Penmarc’h est propice au « lâcher-prise ».

Parlons de l’élément feu

avec, bien évidemment, le soleil qui pointe son nez beaucoup plus souvent qu’on ne le voit affiché sur les bulletins météo. Dès que le soleil ose un rayon, terrasses, pelouses, plages s’emplissent instantanément.

©Patricia Buhler

Rochers de St Guénolé et coucher de soleil

Naturellement, chacun sait qu’il est indispensable à notre vie. Malgré le fait qu’il puisse être dangereux pour la santé, si on ne prend pas certaines précautions, le soleil est une immense source de bienfaits pour notre organisme : prévention de certains cancers, amélioration du système cardio-vasculaire, consolidation des os,…
Il nous fait aussi sortir du confort de nos maisons pour une balade à pied ou à vélo. Il nous recharge en chaleur, en cette énergie qui donne de l’entrain et rend productif et passionné. Cette énergie est plus vivement ressentie l’été, bien sûr, mais soyons objectifs, nos printemps et automnes sont très ensoleillés aussi!

Quoiqu’il en soit, l’énergie solaire nous inonde de joie et de bonne humeur. Elle nous invite à sortir de notre zone de confort et laisser vibrer nos émotions pour ressentir le vivant !

Et l’élément air, bien sûr…

car il y a toujours un p’tit air à Penmarc’h….

©I.Prigent

De la petite brise à la tempête, il y a tous les intermédiaires possibles…
l’air frais qui caresse ou pique le visage
le vent qui balaye les pensées et vide la tête
le vent qui invite à respirer à pleins poumons, pour libérer des émotions retenues et des blessures du coeur
le vent qui donne envie de voler comme ces oiseaux et, comme eux, de s’amuser dans les courants invisibles, de caresser les dunes, de contourner les obstacles et d’éprouver le sentiment de liberté…

A Penmarc’h, du haut d’un rocher qui domine la mer immense, le vent laisse nos pensées s’évader, mourir ou se renforcer, remet « les pendules à l’heure » afin de repartir  « bon pied, bon oeil » sur Terre.

Enfin, n’oublions pas l’éther…

cet élément qui nous traverse lorsque :

©Patricia Buhler

nous nous trouvons sur un lieu sacré, dans une église, une chapelle,
nous gravissons une à une les marches du phare d’Eckmühl et qu’après l’effort, sur la passerelle, nous nous enivrons de ce paysage immense et magnifique qui se déroule sous nos yeux. Paysage qui s’ouvre sur le monde maritime et ses richesses.
nous pénétrons le monde des mégalithes, des traditions, des contes et des légendes bretonnes, des druides et des sorcières, le monde de ceux qui ressentent les énergies de la Terre et qui les utilisent à bon escient.

A Penmarc’h, non seulement le décor est magnifique, mais en plus, un parfum de complétude émane du lieu… comment dire, il inspire la liberté, la légèreté…

… et alors j’aspire à penser que “tout est possible”.


mot-clé, ,



Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiéeChamps obligatoires*



Continue reading